C.A.C

Dans le cadre de la Biennale Internationale Design 2019 et en lien avec ses activités soutenues par le programme Human Cities et la Cité du Design, Captain Ludd a proposé une série de quatre ateliers à destination du grand public. Les outils présentés sont tous extraits de projets réels qui ont la particularité d’avoir été réalisés en concertation avec des participants actifs et impliqués dans les processus de décision et de création d’un objet commun.

Nous décidons de créer un dispositif conçu pour le grand public entre exposition et atelier, mettant en valeur no projet de co-création; exposition ludique, le Capteur Automatique de Contribution (CAC) permet aux visiteurs de tester certains de nos outils. 4 ateliers différents ont permis aux visiteurs de tester, de comprendre par le faire 

 Le CAC tient à la fois de la table lumineuse et du retroprojecteur, objet témoin il permet d'attirer les visiteurs généralement passif et de les inciter à participer, l'interaction pouvant durer entre 10 secondes et 1h.

Nous avons proposé 4 ateliers : "Make my persona", "Cité-sensible", "Typo-Cité" et  "Dessine moi une place"

1) Make my personna : 

«Un persona est une personne fictive dotée d'attributs et de caractéristiques sociales et psychologiques et qui représente un groupe cible.»
(Wikipédia)


C’est un outil qui permet de scénariser, en imaginant l’usage d’un objet à partir d’un usager type. Plus les personae sont précises et variées, plus cela apporte de précision à un projet.

L'atelier permettait de se familiariser avec les personna, à la façon d'un monsieur patate les visiteurs peuvent réaliser un personnage en utilisant la centaine d'élement  disponible et le rendre porteur d'un message.

  

2) Cité-sensible : 

"La question n’y est pas l’ordre du territoire, mais la valeur des lieux : des humeurs, des récits, des sensations. Un documentaire cartographique, narratif et collectif.
Il s’agit de donner ses heures de gloire à une géographie sensible, singulière et collective et de la rendre publique par le biais d’une carte papier.
Une carte subjective est une carte d’un lieu élaborée par un groupe éphémère d’habitants et ne s’autorisant que d’elle-même."

(Catherine Jourdan)

L'atelier consistait à proposer aux visiteurs de compléter une carte de la Cité du design, ajouter à la representation froide et géométrique une surcouche sensible ou se mêle souvenirs d'anciens stéphanois (la cité est l'ancienne Manufacture) aux réactions à chaud des visiteurs de la Biennale.

3) Typo-Cité: 

La typographie consiste en la construction d’un alphabet cohérent à partir de règles de construction communes.


Cet atelier de construction de lettres s’inspire du motif de la platine de la Cité du design. En combinant des formes, des lettrages peuvent naître.

4) Dessine moi une place : 

L'atelier tient du casse tête et du jeu de plateau. Les visiteurs pouvaient construire une place fictive, une fois les éléments posés (banc, arbres, jeux..) il faut se reporter à un livret de réaction des usagers (personnes agés, maman, enfant, service technique...)  selon les éléments posés. Le but étant de tenter de satisfaire des personnes aux aspirations différentes.

 

 

Toute les contributions ont été filmées et vidéo-projetées en direct par notre CAC, nous permettant de garder une trace de tout les passages des visiteurs, environ 200 visiteurs ont testé et contribué. Quelques images pour finir :

 

 

 

 

L'équipe : Paul Buros,Juliana Gotilla et Martin Guillaumie.